www.Klassik-rock.tk Index du Forum www.Klassik-rock.tk
Forum de discussion sur tout ce qui touche au rock en général et au "classic" en particulier
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

5 révolutions, et puis ?

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    www.Klassik-rock.tk Index du Forum -> Les Gros Bras
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
jHdg
Mutant


Inscrit le: 05 Avr 2005
Messages: 7151
Localisation: B.W.(VLV)+Bxl

MessagePosté le: Lun Nov 21, 2005 10:49 am    Sujet du message: 5 révolutions, et puis ? Répondre en citant

« you say you want a revolution … » - il semblerait que le rock en ait connu cinq, une tous les cinq ans – sur près de cinquante ans ? ? ?

Certains historiens du rock divisent son ère en cycles de cinq années, cette théorie s’appliquant surtout à son histoire en Europe, et plus particulièrement en Grande-Bretagne. Cette idée de cycles me sourit assez, même si elle pose une grande question …

Chaque cycle commence, après quelques précurseurs isolés, par une « explosion » pour le grand public (oui, il y a des endroits où l’on peut qualifier ainsi le public du rock) suivie par une récupération par les firmes de disques qui provoque bien sur la confirmation du « nouveau » style et l’expansion/vulgarisation du mouvement, parfois (mais pas forcément) au détriment de la qualité ce qui entraine bien sur son affaiblissement, provoquant donc la « révolution » suivante.

Le premier cycle commencerait en 1957 avec le rock’n’roll, qui est bien sur né plus tôt - pour rappel, le premier n°1 «rock » est, aux USA, le « rock around the clock » de Bill Haley & his Comets (les comètes de Haley, sans doute aussi le premier nom de groupe en forme de jeu de mots) le 14 mai 1955 – mais qui n’a pas été considéré comme autre chose qu’un feu de paille avant d’autres succès par de fameux précurseurs de quelques sous-genres : si Haley reste l’image du rock’n’roll, Presley représente (à ses débuts) le rockabilly, Chuck Berry le rhythm’n’blues, Buddy Holly est plus pop, Little Richard plus soul, Jerry Lee Lewis plus country, Eddie Cochran peut être vu comme l’aieul du hard et les Everly Brothers comme les pères de tous les duos. Mais les innovateurs sont vite rejoints par des suiveurs, comme Fabian (pas Lara) et Dion (pas Céline), et en 1960 le twist arrive et Buddy Holly meurt (non, aucun lien entre ces deux évènements), même le King met beaucoup (trop) de sirop dans son rock … pas étonnant qu’arrive une deuxième vague.

Le deuxième cycle, en 1962, serait celui des groupes anglais (la british invasion), d’abord surtout dans les clubs, puis rapidement dans les hit-parades : les fédérateurs Beatles, les puristes Rolling Stones (qui affirmaient à leurs débuts « nous sommes un groupe de blues »), le rhythm’n’blues des Moody Blues, des Yardbirds et des plus sauvages Animals et Pretty Things, les harmonies vocales des Hollies (déjà Graham Nash), les pré-Byrds Searchers, etc … C’est l’adolescence du rock.

Après un premier frémissement fin 1966 avec le « Good vibrations » des Beach Boys, le troisième cycle, en 1967, voit le rock devenir adulte : « Days of future past » des Moody Blues, le « Sergeant Pepper … » des Beatles n’ont plus grand chose à voir avec « Bye, bye Bird » ou « She loves you ». Cette fois, il s’agit bien sur moins d’une révolution : les grands noms de la maturité sont souvent les mêmes que ceux du boom de ’62 : Who (« Tommy »), Small Faces (« Ogden’s nut gone flake ») et Kinks (« Arthur … ») sont toujours là et bien là ! Mais ils sont vite rejoints par des groupes plus virtuoses et pour certains, plus/trop sérieux : Yes, Genesis, …

1972 : en réaction à ce sérieux, le glam-rock apparaît, plus une image, une attitude qu’un véritable mouvement musical : T.Rex vient (et ne l’oublie pas) du folk, Bowie & Roxy Music se veulent plus sophistiqués, Slade et Sweet font du hard-pop, Mud sont plutot revival et Mott The Hoople sont au croisement de tout çà. Mais en même temps, les groupes « sérieux » le deviennent de plus en plus (ELP, Gentle Giant, …), produisant parfois des shows barnumesques (Pink Floyd) qui seront la première cible des …

… punks anglais, responsables de la révolution suivante en 1977 : retour à une simplicité extrême, alliant une attitude (pseudo-)anarchique à une musique où l’énergie compte beaucoup plus que la mélodie ou la maitrise technique. Peu des groupes punks originaux survivront d’ailleurs plus de quelques années. Les artistes issus de cette période et continuant une carrière honorable, avec bien sur des hauts et des bas, n’ont que très peu à voir avec le punk et sont issus d’un autre courant plutot alternatif, le pub-rock : Elvis Costello, Joe Jackson et Graham Parker auquels on peut ajouter Paul Weller (The Jam).
L’influence durable des punks (à part peut-être d’avoir ajouté le speed dans le hard) est d’avoir ouvert la porte à un paquet de vagues : newave, cold-wave, … où tout n’est évidemment pas new : par exemple, Paul Young fut-il autre chose que le nouveau David Essex ?
Caractéristique troublante de 1977 : il y eut deux révolutions en même temps, puisque c’est à ce moment (avec le « I feel love » de Donna Summer ?) que le disco prouve qu’il est autre chose qu’un feu de paille comme beaucoup de genres basés sur une danse (twist, madison, jerk, …).

Et on arrive (enfin ?) à la question annoncée plus haut : que s’est-il passé en 1982 ? et en 1987, 1992, 1997 et 2002 ? ? ? ? Il est possible qu’une de ces dates corresponde à l’arrivée des mouvements « parlés » genre rap, hip-hop, …
Mais à part çà ? Si vous avez des réponses, elles ont les bienvenues (et je ne veux pas entendre parler de votre groupe favori mais d’un mouvement d’une certaine ampleur, merci).

Et si vous n’aimez pas le chiffre 5 ou si vous préférez une vue plus américaine de cette théorie, çà peut marcher aussi avec 4 cycles de 7 ans : 1955, la naissance – 1962, l’adolescence avec le (tout) début de la « British invasion » - 1969, l’age adulte avec le hard rock – 1976, le début de la fin avec les punks et toutes les waves qui les suivent – 1983, « the end (my beautiful friend) ».
_________________
Life'll kill ya (and your past will come back to haunt you) (WZ)
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Jackinzebox
Oh burger!


Inscrit le: 04 Avr 2005
Messages: 24257

MessagePosté le: Lun Nov 21, 2005 11:38 am    Sujet du message: Répondre en citant

Belle analyse Jean-Hub Cool
Evidemment, tu me connais, moi je n'appelerais pas 76 et les punks le début de la fin, mais plutôt un nouveau départ Very Happy
Surtout que l'esprit ( si on laisse de côté la hype ) était bel et bien le même que les groupes des compil' Nuggets, Standells, Sonics, Seeds et compagnie : un son qui arrache et une attitude Cool
Bien sûr, il y a eu beaucoup de groupes sans lendemain, mais ça dénote la vitalité du mouvement, seuls les meilleurs sont restés ?
Bah non puisque les Clash, Pistols et Eddie & the Hot Rods sont passés à la trappe Sad
Pour l'émergence de la vague rap ou hip-hop, je pense qu'il faut remonter à Sugarhill Gang "Rapper's Delight", basé sur un riff de basse de Chic ( très bon groupe ) et le fameux "Message" du Grandmaster Flash.
Puis, en qui me concerne, y a eu Run Dmc et leur version de "Walk this Way" avec Aerosmith et aussi Public Enemy.
Je citerai encore NWA et LL Cool Jay à leurs débuts ainsi que les excellents Beastie Boys...Ensuite, j'ai un peu lâché l'affaire


Dernière édition par Jackinzebox le Lun Nov 21, 2005 5:14 pm; édité 1 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Willie
kiloposteur


Inscrit le: 19 Mai 2005
Messages: 6216
Localisation: Bondoufle!

MessagePosté le: Lun Nov 21, 2005 12:25 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Waow, ça, c'est de l'analyse. On en apprend des choses, par ici, quand même.
_________________
It's a small world after all
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur MSN Messenger
jHdg
Mutant


Inscrit le: 05 Avr 2005
Messages: 7151
Localisation: B.W.(VLV)+Bxl

MessagePosté le: Lun Nov 21, 2005 2:22 pm    Sujet du message: Répondre en citant

je remarque que j'ai oublié de signaler que ce truc qui trainait sur mon pc depuis pas mal de temps n'est pas un copier/coller ni même une simple traduction mais est quand même fortement inspiré d'un article dans un vieux numéro du fanzine CHARTWATCH (çà date de l'époque où je surveillais qui prenait les charts d'assaut)
_________________
Life'll kill ya (and your past will come back to haunt you) (WZ)
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Phil1
Rwa des Belches


Inscrit le: 02 Avr 2005
Messages: 28405
Localisation: Bruxelles

MessagePosté le: Lun Nov 21, 2005 4:49 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Jolie synthèse mon mutant et je partage totalement ton avis .. Wink ... sans apporter malheureusement de réponse à ta question .. Crying or Very sad

Juste constater malheureusement que des groupes de la stature des Beatles n'existent plus depuis 35 ans, ce qui ne veux pas dire que tout est mauvais depuis, hein mais bon, que ce soit le Reggae, le Ska ou d'autres styles ... soit le mouvement a été trop éphémère ... soit il n'a pas décollé ... soit encore, il s'évertue à recréer le passé ... mais pas de réelle innovation quand même ... panne d'inspiration à l'échelle planétaire en quelque sorte ... c'est qu'à force de triturer les mêmes 7 notes dans tous les sens ... ou alors, les cycles énoncés ne sont plus valables actuellement ... va savoir ... Exclamation
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Jackinzebox
Oh burger!


Inscrit le: 04 Avr 2005
Messages: 24257

MessagePosté le: Lun Nov 21, 2005 5:12 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Répondre à la question de Jean-Hubert, que s'est-il passé dans les années 80 ? Bah, pour moi, c'est l'époque où Madonna, Etienne Daho, Phil Collins et Samantha Fox faisait la couverture de Rock and Folk Evil or Very Mad
Dans le rock mainstream, à part Springsteen y avait pas grand chose pour moi.
Du coup, je me suis spécialisé Cool
Les Cramps ( que je connaissais depuis 79 ), Lords of the New Church, Del Fuegos, Del Lords, Webb Wilder ( merci Antoine De Caunes ! ), Barracudas,
Smithereens, the Godfathers, j'en oublie plein !
C'était pas vraiment un mouvement, plutôt de la résistance à la daube ambiante, les guitares brandies telles des crucifix face aux tripoteurs de synthés ( d'une main, l'autre remet la mèche en place ).
La France avaient ses groupes fiers et farouches : les Dogs, Little Bob Story, les Kingsnakes, tout ça sur New Rose Record ou Big Beat, excellents souvenirs !
New Rose, c'est un style en soi : du rock sans concessions, des bizarros inclassables, des déjantés incontrolables, des légendes meurtries...
Toutes les compil' New Rose valent le coup Cool
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Jackinzebox
Oh burger!


Inscrit le: 04 Avr 2005
Messages: 24257

MessagePosté le: Lun Nov 21, 2005 5:19 pm    Sujet du message: Re: 5 révolutions, et puis ? Répondre en citant

jHdg a écrit:
en 1960 le twist arrive et Buddy Holly meurt (non, aucun lien entre ces deux évènements).


Ca c'est de l'humour à froid Jean-Hubesque à son meilleur Laughing
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
snikey
Le Snik c'est chic


Inscrit le: 07 Avr 2005
Messages: 2157
Localisation: Koh Chang

MessagePosté le: Lun Nov 21, 2005 5:24 pm    Sujet du message: Répondre en citant

C'était un job a mi-tank alors jhdg,je pense que pour le Rock c'est comme toute chose,a partir de 82 c'est le déclin et la fin des mouvements créatifs,le Rock va devenir ou est déja comme le Jazz,continuer a vivre avec toutes ses tendances et sans ses ....révolutions Sad
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Jackinzebox
Oh burger!


Inscrit le: 04 Avr 2005
Messages: 24257

MessagePosté le: Lun Nov 21, 2005 5:29 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Faut quand même parler du mouvement dit "Grunge", Nirvana et Pearl Jam en tête d'une ribambelle de groupes furieusement électriques et débraillés, chemises à carreaux , jeans troués et baskets à bout de souffle, les groupes grunge sont coiffés comme des dessous de bras mais ils sont rafraichissants, ça bastonne bien gras, citons Mudhoney, Screaming Trees, Tad et bien d'autres. C'est le retour bienvenu des guitares hurlantes et la disparition des horribles batterie qui font "pouw ! pouw !", vous savez bien, des toms hexagonaux tout plats comme ça ! Rolling Eyes
Evidemment les véritables précurseurs comme Husker Dü et les Pixies passeront à côté de la montre en or, malgré Kurt Cobain qui répète à tout le monde qu'il leur doit beaucoup.
Régulièrement, on nous joue le retour du Rock, mais Il n'est jamais parti Cool
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Jackinzebox
Oh burger!


Inscrit le: 04 Avr 2005
Messages: 24257

MessagePosté le: Lun Nov 21, 2005 5:33 pm    Sujet du message: Répondre en citant

snikey a écrit:
le Rock va devenir ou est déja comme le Jazz, Sad


Ca je ne crois pas, on est trop mal élevé ! Cool
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
jHdg
Mutant


Inscrit le: 05 Avr 2005
Messages: 7151
Localisation: B.W.(VLV)+Bxl

MessagePosté le: Lun Nov 21, 2005 6:47 pm    Sujet du message: Répondre en citant

mal élévés : t'as pas honte de te moquer des plus petits que toi Shocked
_________________
Life'll kill ya (and your past will come back to haunt you) (WZ)
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Simon
I'm a dick, a dick, a dictator!


Inscrit le: 04 Avr 2005
Messages: 24058
Localisation: Bruxelles

MessagePosté le: Mer Nov 23, 2005 9:32 am    Sujet du message: Répondre en citant

Génial l'article Jean-Hub'! Very Happy

Je ne sais pas trop pour 1987, 1992, 1997 ou 2002, mais 1982 a marqué en même temps la fin de la mouvance "ska" outre-manche (the Specials, Madness, the Beat et Selecter se sont tous séparés cette année là) mais c'était aussi l'année ou les ricains ont enfin découvert cette musique...
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail
Jackinzebox
Oh burger!


Inscrit le: 04 Avr 2005
Messages: 24257

MessagePosté le: Mer Nov 23, 2005 9:36 am    Sujet du message: Répondre en citant

jHdg a écrit:
mal élévés : t'as pas honte de te moquer des plus petits que toi Shocked


Laughing
Je ne suis pas très grand moi-même Wink
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Jackinzebox
Oh burger!


Inscrit le: 04 Avr 2005
Messages: 24257

MessagePosté le: Lun Avr 23, 2018 10:35 am    Sujet du message: Répondre en citant

Jackinzebox a écrit:
snikey a écrit:
le Rock va devenir ou est déja comme le Jazz, Sad


Ca je ne crois pas, on est trop mal élevé ! Cool


le Snik avait raison Confused
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    www.Klassik-rock.tk Index du Forum -> Les Gros Bras Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © phpBB Group. Hosted by phpBB.BizHat.com


For Support - http://forums.BizHat.com

Free Web Hosting | Free Forum Hosting | FlashWebHost.com | Image Hosting | Photo Gallery | FreeMarriage.com

Powered by PhpBBweb.com, setup your forum now!